Jan Christiaan Sepp
1739 - 1811

“Le soin de chaque jour à chaque jour suffit.” Alphonse de Lamartine

Jan Christiaan Sepp4

Jan Christiaan Sepp
Chenille

La chenille est le symbole du moment présent, de la voie de réalisation intérieure qui portera un jour ses fruits en un magnifique papillon pour déployer ses ailes. Le vert est la couleur du coeur et rappelle la nature qui nous offre tout ce dont nous avons besoin.

Notre dessin est une étude attentive d’après nature, réalisée sur un fin papier vergé, caractéristique des albums du XVIIIème siècle. Vous pouvez voir un exemple d’album, cette fois dûment annoté, avec plusieurs études de chenilles, conservé au Teylers Museum à Haarlem, le plus ancien musée public aux Pays-Bas, classé au patrimoine mondial de l’UNESCO.
Notre feuille est ici différente; l’artiste accorde une grande attention au détail, notamment avec la feuille d’arbre nécessaire à l’identification de la chenille, et plus tard, du papillon correspondant. Le contour du papier est exécuté à main levée avec une plume et de l’encre brune, délimitant ainsi l’espace de la feuille. Jan Christiaan van Sepp signifie ainsi une composition aboutie, qu’il juge satisfaisante et qu’il considère comme une illustration à part entière.

Quelques exemples de gravures imprimées par Johann Christiaan Sepp illustrant les différentes métamorphoses des chenilles en papillons.

Jan Christiaan Sepp est né le 11 novembre 1739 à Amsterdam aux Pays-Bas, fils aîné du graveur et dessinateur Christiaan Sepp (1710 - 1775). Il s'est marié deux fois. Vers 1768, il épouse Sara Focking, fille d'un vendeur de papier à Amsterdam, avec qui il eut trois enfants.
Après le décès de son épouse à la naissance de leur troisième enfant, Christiaan, se remarie vers 1775 avec Wichertje Wichers Kruys à Giethoorn, ensemble ils ont onze enfants.
Jan Christiaan Sepp a été initié à la nature et au dessin par son père Christiaan, principalement avec les insectes, leur spécialité. Ses dessins sont ensuite gravés sur des plaques de cuivre puis rehaussés en couleurs à la main, le plus souvent à l’aquarelle.

Les gravures sont accompagnées de brèves descriptions pour les entomologistes. C’est alors le début d’une œuvre au titre long et typique du XVIIIe siècle: “Réflexion des miracles de Dieu sur les créatures mineures, ou insectes néerlandais, selon leur pays, de métamorphoses surprenantes et d’autres particularités intéressantes, décrites selon leur propre expérience.”
La vie des insectes est méticuleusement dessinée, reproduisant les différents stades de vie, notamment pour les papillons. Afin de pouvoir diffuser leurs travaux, père et fils décident de se lancer eux-mêmes dans le commerce de l’édition en fondant la société J.C. Sepp et Fils. Pour avoir le droit de vendre des gravures et lives imprimés, Jan Christiaan devient également libraire.
En 1765 paraît le premier ouvrage sur le dessin de perspective comprenant une photo de leur maison. Peu de temps après, il commence à publier leur ouvrage de référence sur les Oiseaux hollandais du pasteur Cornelis Nozeman pour lesquels son père avait dessiné les plaques, les avait gravées et en avait supervisé la coloration. La société Jan Christiaan Sepp s'est fait connaître pour ses nombreuses et magnifiques œuvres gravées sur des plaques de cuivre importées sur le marché, à la fois pour les éditions originales et pour les traductions d'œuvres étrangères telles que le livre sur les oiseaux étrangers de Mark Catesby. On peut également citer Flora Batava en tant que troisième ouvrage national, qui connaît une édition pendant 134 ans, initialement avec Sepp, puis avec d'autres éditeurs.

Jan Christiaan Sepp

Feuille d’album de Jan Christiaan Sepp illustrant différents types de chenilles dans leur milieu naturel. ©Teylers Museum, Haarlem.

OM * Olivia van der Meulen * Œuvres à Méditer * Art & Nature*
© Droits réservés, tous les textes et les images sont protégés par CopyrightDepot.com number 00068141-1